L'Âme d'une Académie
 [09-01-2013]

REMETTRE À CÉSAR…
 [18-03-2010]

L'Académie présente...
 [24-02-2009]

CRÉATION OU COPIE
 [29-11-2006]

EST-CE NORMAL ?
 [11-03-2006]


     Fils RSS    [VERSION PDF]      Par Caroline Bruens | le 2020-10-24

Art en mouvement ou mouvement d'art ?

EN CES TEMPS DE PANDÉMIE

« Il suffit de faire un léger effort pour remplacer vos voyages reportés, vos activités régulières et routinières, vos lectures obsolètes, vos sorties sociales par L’ART EN LIGNE DE L’ACADÉMIE. Ce changement s’avérera le plus heureux de toute votre vie. »

Vous êtes à un clic de transformer votre vie.

Une fois encore, j’ai pris ma plume pour partager. Partager…ce mot est très présent dans notre environnement à l'heure actuelle. On le décline en icône, en message humanitaire, en contexte religieux, on le voit partout dans nos téléphones, nos tablettes et nos ordinateurs. Oui tout le monde partage tout. Malheureusement on partage aussi n'importe quoi. On peut dire qu'on vit d'ailleurs à l'ère du GRAND N'IMPORTE QUOI.

À l’ère des médias sociaux, chaque instant apporte son lot de bêtises et de coups de génie. L’univers des imbéciles et des génies est actif 24 heures par jour, 7 jours/ semaine, à chacune des nanosecondes, sauf, quand c’est le temps de donner du service à quelqu'un.

On vit surtout à l’ère de l’attente.

Pas besoin de vous convaincre qu'on attend partout on vit à l'ère des files d'attente. À l’urgence en tout premier lieu. Jadis, on définissait ainsi une situation urgente : « Pressant, ce dont on doit s'occuper sans attendre, ce qui doit être fait sans retard. Sur le champ! » Il est fini ce temps-là, il faut revoir les définitions. On affiche maintenant: "Le temps d’attente à l’urgence est de 20 heures, merci de patienter et défense de poser une question à la réceptionniste. " C’est parfait on est des patients par définition. Quand on vit à l’ère des files, des queues, des lignes. quand notre trajet d'aller et retour ressemble à un parc de stationnement parfois, quand on attend pour téléverser une mise à jour dans une queue informatique, ou dehors devant la pharmacie ou l'épicerie ... il y a une grande partie de nos vie qui y passe. Fini nos belle sorties hebdomadaires. Beau temps, mauvais temps, du service à l’auto aux boutiques, l’attente est de rigueur.

On évite de sortir à cause de la distanciation, de la contamination, de la contagion, des infections, du terrorisme, du racisme, du genrisme, du sexisme... du harcèlement. La maladie mentale est en hausse, alors qu’un million de Québécois se retrouvent en dépression, les uns dépriment, les autres se font décapiter, les enfants assassiner, les politiciens ridiculiser... dans le monde dit civilisé ça ne tourne pas rond. Covid-19 oblige il parait qu'on doit s'adapter.

Mais Caroline, qu’est-ce qu’on doit faire ?

J’ai une solution!  Elle ne règle pas tout vous me direz, mais vous pouvez me croire... c'est bon pour le moral. Suivez un cours d’arts visuels en ligne. À la maison où à l’atelier, allumez votre ordinateur, votre tablette ou votre téléphone intelligent et faites-nous entrer chez vous. C’est magique, pour accéder au paradis des créateurs, du partage positif. Faites une intrusion dans le paradis des artistes-peintres et des sculpteurs qui vous accompagneront dans votre démarche artistique. Vous pourrez choisir des artistes professionnels comme professeurs, coachs, mentors, consultants, ils ou elles vous aideront à réaliser vos projets artistiques, sans que ni vous ni eux n'aient à sortir de vos ateliers grâce à la technologie moderne.

Je vous propose des cours d’art en ligne. Des formations en peinture, sculpture, en histoire de l’art ou du mentorat.

Un univers de beauté d’un clic

L’envers du décor

Tant qu’à parler de santé mentale, on va en parler en investiguant l’envers du décor cette fois. Avec l’art, vous apprendrez à recréer votre vie, à vous réinventer, à ne pas vous répéter dans la routine du quotidien.

L’art est primordial à votre développement cognitif et intellectuel et à celui de vos enfants, car ils ont un besoin vital d’expérimentation, une soif de recherche empirique. Passez à l’action, en profitant de la technologie. Le spectateur devant sa télé développera un déficit d’attention. La pratique sérieuse d’un art ou l’art pratiqué comme activité de divertissement développe votre sensibilité et vous rend apte à différencier les nuances, les tons, les couleurs, les médiums… capable de vous souvenir de ce que vos ancêtres ont fait avant vous, capable de voir la beauté dans la moindre créature, capable de faire un effort de mémorisation, de représentation géométrique, capable de lire et de comprendre le fil d’un texte… de ce fameux texte supposément toujours trop long aux dires de tout le monde.

(J’aimerais qu’il y ait plus de personnes capables d’aimer leur langue maternelle et d’en comprendre les nuances, d’en apprendre les règles, d’acquérir du vocabulaire, ce qui les rendrait apte à analyser, à décortiquer, à apprécier les détails de la vie pour l’aimer davantage.) Aimer notre culture, nos artistes, d’un amour inconditionnel. Chaque être humain a le devoir de s’ouvrir l’esprit à l'art, à l'univers et à la réalité de l'artiste, aux nouvelles réalités de la décennie.

La situation est complexe et se complexifie de jour en jour. Il faut apprendre à solutionner des problèmes complexes et accepter les solutions évolutives, les réponses ambiguës, temporaires et insatisfaisantes. Notre capacité d’adaptation révèle notre intelligence.

"Que sera demain ?"

Nous devons nous préparer inlassablement à ce que sera demain. Il y a quelques années les artistes avaient peint, à notre demande, un thème « Que sera demain ? » Cette question ne sera jamais résolue, il nous faut agir maintenant.

La créativité vient-elle du côté droit ou du gauche ? Les études sont contradictoires.

En réalité, ça n’a pas beaucoup d’importance. Quel que soit le côté du cerveau que vous développez par les arts, en développant votre créativité, votre attention, votre habileté manuelle, votre observation, votre intuition, votre goût, votre expression profonde de sentiments, vous favoriserez vos capacités d’apprentissage dans tous les domaines. Vous serez plus adroit, plus habile, meilleur. Meilleur en photographie, en rénovation, en cuisine, pourquoi ? Vous développez votre réflexion, votre intelligence et votre savoir. Vous développez des compétences.

Il suffit de faire un petit effort pour remplacer vos voyages reportés, vos activités régulières et routinières, vos lectures obsolètes, vos sorties sociales par LA FELA : LA FORMATION EN LIGNE DE L’ACADÉMIE. Choisir la FELA ... le choix qui s’avérera le plus heureux de toute votre vie.

Vous êtes à un clic de transformer votre vie. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


0 Réaction(s) Écrivez vos réactions à ce texte »  

Ajouter un commentaire

Nous lirons tous vos commentaires et nous apprécions que vous nous les envoyiez. Vous devez comprendre que nous nous réservons le droit de les publier seulement s'il suscite un intérêt pour les autres visiteurs de l'Académie.

Nom:
Courriel:
Commentaires: